Sculptures érotiques - L'art historique des statues de nu

John Williams 12-07-2023
John Williams

L'humanité a représenté l'art sexuel depuis la nuit des temps, et notre histoire ne manque donc pas de sculptures érotiques. Les statues de nus masculins et féminins représentent la version idéalisée de la forme humaine s'adonnant au plus ancien des plaisirs. Les statues sexuelles peuvent en dire long sur la culture qui les a produites, alors découvrons-en plus sur ce genre ancien.

Les sculptures érotiques les plus célèbres

Tout au long de l'histoire, de nombreuses sociétés ont produit des statues sexuelles pour des raisons très diverses. Dans certains cas, les sculptures érotiques ont été produites comme une méthode d'expression artistique et de compréhension du physique humain. Dans d'autres cas, elles ont été réalisées pour des raisons religieuses, par exemple pour honorer des divinités de la fertilité ou pour être utilisées dans des rites de fertilité. Les statues de nus masculins et féminins ont également été produites pour des raisons religieuses.Les sculptures érotiques ont été utilisées pour la gratification sexuelle et pour représenter le comportement sexuel à des fins d'amusement ou d'instruction. Elles ont également été utilisées dans certaines cultures pour représenter des notions idéalistes de beauté. Voici quelques exemples notables de sculptures érotiques qui continuent de titiller, d'amuser ou de provoquer la colère de ceux qui les regardent.

Cacountala ou L'abandon (1888) de Camille Claudel ; Patrick de Compiègne, France, CC BY-SA 2.0, via Wikimedia Commons

Aphrodite de Cnide (vers 330 avant J.-C.) de Praxitèle

Artiste Praxitèle (395 - 330 avant J.-C.)
Date d'achèvement vers 330 avant notre ère
Moyen Marbre
Localisation Musée national romain, Palazzo Altemps, Rome, Italie

Pour l'essentiel, la sculpture de la déesse de l'amour est remarquable parce qu'il s'agit de l'une des premières statues féminines nues, un genre jusqu'alors réservé aux représentations masculines. L'art grec antérieur, comme la poterie, présentait des femmes nues, mais uniquement des concubines ou des esclaves, et non des divinités. La sculpture était considérée comme l'une des plus sexuelles du monde antique, en raison de sa sensualité et de ses qualités d'expression et d'expression.Pline rapporte que certains visiteurs étaient "submergés d'adoration pour la statue", ce qui les rendait fous.

Bien que la sculpture ait été jugée particulièrement provocante, l'image elle-même n'est pas manifestement sensuelle.

Aphrodite de Cnide (vers 330 avant notre ère) par Praxitèle ; Zde, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

La déesse est juste figée dans le temps, ayant enlevé son vêtement et l'ayant placé sur un kylix (couvrant pudiquement son bassin) pour entrer dans un bain. Elle a peut-être été peinte à un moment donné, mais il est difficile de l'affirmer avec certitude. La sculpture est la plus renommée des créations de Praxitèle, et peut-être l'une des sculptures les plus célèbres de la Grèce classique. Pline, par exemple, a fait l'éloge de la sculpture comme étant "mieux queDe l'époque romaine à la Renaissance, cette pièce a influencé les artistes pendant de nombreuses générations.

Pan copulant avec une chèvre (vers le 1er siècle avant notre ère) par inconnu

Artiste Inconnu
Date d'achèvement Vers le 1er siècle avant notre ère
Moyen Marbre
Localisation Villa des Papyri, Herculanum, Pompéi, Italie

Pan copulant avec une chèvre est une ancienne sculpture trouvée à Pompéi. Il s'agit de l'une des nombreuses statues sexuelles d'une ancienne collection érotique romaine trouvée sur place. Cette sculpture érotique, l'une des œuvres d'art les plus appréciées de Naples, a dû faire l'objet d'une surveillance parentale lorsqu'elle a été transportée au Royaume-Uni il y a quelques années pour l'exposition sur Pompéi au British Museum. L'œuvre d'art représente Pan, une divinité grecque de la nature sauvage,Pan est un hybride mi-homme, mi-chèvre, connu dans la mythologie gréco-romaine comme l'une des divinités de la nature, connue pour ses prouesses sexuelles et comme symbole de fertilité.

Pan copulant avec une chèvre (vers le 1er siècle avant notre ère) par inconnu ; Kim Traynor, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Les Romains exposaient fréquemment des statues phalliques dans leurs maisons parce qu'ils pensaient qu'elles pouvaient porter chance ; par conséquent, lorsqu'une sculpture de Pan était représentée en train de faire l'amour avec une chèvre, cela n'était pas considéré comme bizarre ou étrange parce que cela symbolisait certaines croyances. Pan était le protecteur de la campagne, des forêts et le dieu de la nature, des bergers et des troupeaux dans la mythologie grecque. Pan était désigné sous le nom de FaunusPan était considéré comme une représentation de la création, de l'abondance et de la frontière sauvage dans les mythologies grecque et romaine.

Warren Cup (c. 15 CE) par Inconnu

Artiste Inconnu
Date d'achèvement c. 15 CE
Moyen Argent
Localisation Le British Museum, Londres, Royaume-Uni

Cette opulente coupe en argent était souvent utilisée lors des dîners romains. À l'origine, la coupe avait deux anses et représentait deux couples d'amoureux masculins. D'un côté, deux adolescents s'embrassent, tandis que de l'autre, un jeune homme s'abaisse sur les genoux de son ami barbu plus âgé. Un esclave curieux regarde derrière une porte fermée. Les vêtements opulents et les instruments de musique suggèrent que l'on était en présence d'un homme.Ces images se situent dans un monde fortement inspiré par la culture grecque, que les Romains adoraient et absorbaient en grande partie. Elles en disent long sur l'attitude des Romains à l'égard des relations entre hommes et des sculptures et œuvres d'art érotiques. Ce type d'images était courant dans l'Empire romain.

Selon les normes actuelles, plusieurs des garçons de cette coupe sont mineurs, mais les Romains acceptaient les partenariats entre hommes plus âgés et plus jeunes.

Coupe Warren (c. 15 CE) par Unknown ; British Museum, CC BY 2.5, via Wikimedia Commons

Les relations entre hommes étaient très répandues dans la société gréco-romaine, des esclaves aux empereurs, notamment l'empereur Hadrien et son amant grec, Antinoüs. Ces peintures historiques nous rappellent aujourd'hui que la façon dont les civilisations considèrent la sexualité n'est jamais statique. Les activités sexuelles sont fréquemment représentées dans les L'art roman Les données actuelles peuvent être faussées en raison de la destruction délibérée d'œuvres d'art à une époque ultérieure ; on ne peut donc pas supposer que l'art homoérotique était rare.

Figures de vases Moche (vers 500 CE) par inconnu

Artiste Inconnu
Date d'achèvement c. 500 CE
Moyen Céramique
Localisation Moche, Vallée de Santa, Pérou

Du Ier au VIIIe siècle environ de notre ère, la civilisation Moche a régné sur la côte nord aride du Pérou. Ses peuples ont utilisé les eaux des Andes pour développer une civilisation sophistiquée avec une société urbaine hautement hiérarchisée basée sur des complexes pyramidaux cérémoniels appelés huacas. Leur culture matérielle comprenait des tissus superbement confectionnés, de l'or et des objets décoratifs en pierre semi-précieuse, des fresques murales,Les poteries représentent des batailles et des activités quotidiennes comme le tissage, ainsi qu'au moins 500 récipients qui portent des images sexuelles graphiques sous la forme de sculptures tridimensionnelles sur le dessus ou comme élément du pot. Les récipients sont toujours fonctionnels, avec un corps creux pour retenir les liquides et un bec verseur, qui a parfois la forme d'un phallus.La sodomie, le sexe oral et la masturbation sont les plus souvent représentés ; les représentations de l'insertion d'un pénis dans le vagin sont si rares qu'elles sont pratiquement inexistantes.

Figures de vases Moche (vers 500 CE) par inconnu ; Metropolitan Museum of Art, CC0, via Wikimedia Commons

La position la plus populaire est le coït anal, mais dans la majorité des cas, le partenaire est hétérosexuel et non gay, et ses organes génitaux sont méticuleusement représentés. Une autre image populaire est celle d'un squelette masculin se masturbant ou se faisant masturber par une femme. La nature de ces sculptures sexuelles est sujette à débat, les théories allant de l'image d'instruction à celle d'enseignement de l'art.Ces objets sont souvent dépourvus de contexte archéologique, mais une récente étude archéologique approfondie a révélé qu'il s'agissait d'offrandes funéraires destinées à l'élite. Ce vase représente une femme entièrement formée se masturbant sur un squelette masculin. Le message pourrait être celui d'un lien entre l'homme et la femme, et entre l'homme et la femme.des vivants et des morts, selon certains.

Monuments de Khajuraho (c. 1000 CE) par inconnu

Artiste Inconnu
Date d'achèvement c. 1000 CE
Moyen Grès
Localisation Madhya Pradesh, Inde

À l'extérieur et à l'intérieur des temples de Khajuraho, on trouve une grande diversité d'œuvres d'art, dont 10 % de statues sexuelles. De petites gravures sexuelles figurent à l'extérieur du mur intérieur de certains temples à deux couches de briques. Selon certains chercheurs, il s'agit de pratiques sexuelles tantriques. Selon certains universitaires, les arts sexuels s'inscrivent dans la tradition hindoue qui reconnaît le kama comme un élément nécessaire à la vie de tous les jours.et légitime de l'existence humaine, et sa présentation figurative ou explicite est très répandue dans les temples hindous.

On croit souvent à tort que les sculptures des anciens temples de Khajuraho représentent des relations sexuelles entre dieux ; les arts du kama dépeignent plutôt une variété de gestes sexuels humains.

Monuments de Khajuraho (c. 1000 CE) par inconnu ; Dey.sandip, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

De nombreux éléments de la vie quotidienne, des récits mythologiques, ainsi que des représentations symboliques d'idéaux mondains et spirituels significatifs de l'héritage hindou sont représentés dans la grande majorité des œuvres d'art. Par exemple, des représentations de dames appliquant des cosmétiques, de musiciens jouant, de potiers travaillant, d'agriculteurs et de diverses personnes vaquant à leurs occupations quotidiennes au Moyen-Âge.Les scènes du Kama Sutra expriment des idées spirituelles telles que la moksha lorsqu'elles sont associées aux sculptures qui les précèdent et les suivent.

L'extase de Sainte Thérèse (1652) de Gian Lorenzo Bernini

Artiste Gian Lorenzo Bernini (1598 - 1680)
Date d'achèvement 1652
Moyen Marbre
Localisation Santa Maria della Vittoria, Rome, Italie

La sculpture de Gian Lorenzo Bernini a été critiquée pour l'accent mis sur le matérialisme plutôt que sur le spirituel dès l'instant où il l'a achevée. Cette description est encore valable aujourd'hui, et les critiques contemporains sont d'accord. La majorité des contemporains du Bernin ont eu des opinions favorables sur cette œuvre. Domenico Bernini affirme que Sainte-Thérèse est la plus grande réalisation artistique de son père. Il la dépeint comme le plaisir le plus pur, avec desun ange planant au-dessus de la sainte et tirant une flèche d'or d'amour céleste directement dans son cœur. L'extase de Sainte Thérèse Les critiques d'art de l'époque lui ont reproché d'être extrêmement physique, mais il n'existe qu'une seule source publiée de cette opinion, et son auteur est inconnu.

L'extase de Sainte Thérèse (1652) de Gian Lorenzo Bernini ; Livioandronico2013, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Selon lui, le défaut de la sculpture est que le summum de l'extase est représenté sous forme de plaisir corporel : "La sculpture est immorale et sexuelle, ce qui, selon l'auteur de cet article, symbolise la religiosité et la morale du Bernin". L'œuvre d'art a montré la capacité du Bernin à produire une représentation théâtrale dramatique dans laquelle il a combiné les parties sacrées et profanes du théâtre par le biais de l'art de la sculpture et de la sculpture.Le Bernin a réussi à créer des œuvres qui provoquent des expériences et des émotions religieuses puissantes en intégrant ces composantes du théâtre dans son art.

Les trois grâces (1817) par Antonio Canova

Artiste Antonio Canova (1757 - 1822)
Date d'achèvement 1817
Moyen Marbre
Localisation Victoria and Albert Museum, Londres, Royaume-Uni

Les trois grâces représente trois femmes debout, leurs corps nus entrelacés et leurs membres délicatement drapés. Bien que la sculpture ne soit pas ouvertement de nature sexuelle, la représentation des corps nus des femmes est perçue comme sensuelle. Le corps humain nu est considéré comme séduisant ou chargé sexuellement dans de nombreuses cultures, et le Trois grâces La représentation du corps des femmes dans la sculpture, avec leurs courbes délicates et leur peau soyeuse, se veut agréable à l'œil et suscite des sentiments de désir et de sensualité. Elles sont liées entre elles par leurs mains jointes et un foulard qui leur assure une certaine pudeur.

L'un des thèmes clés de cette œuvre magistrale est l'unicité des Grâces, qui fait allusion aux trois charités légendaires qui étaient les filles de Zeus.

Les trois grâces (1817) d'Antonio Canova ; Antonio Canova, CC BY-SA 2.5, via Wikimedia Commons

Zeus était le dieu du ciel et du tonnerre dans la mythologie grecque, et régnait en tant que roi des dieux sur le mont Olympe. Les Grâces présidaient aux fêtes et aux rassemblements pour satisfaire les visiteurs des dieux. De nombreux artistes se sont inspirés des Trois Grâces et les ont utilisées comme sujets. L'habileté de Canova à mouler la pierre pour accentuer la peau délicate des Grâces est démontrée dans ce chef-d'œuvre, qui est sculpté dans de la pierre blanche et de la pierre de taille.Les trois déesses sont proches les unes des autres, leurs têtes se touchent pratiquement et elles se penchent légèrement vers l'intérieur, savourant leur proximité. Les capacités artistiques et la créativité de Canova étaient légendaires, et cette pièce illustre son style pionnier dans le domaine de l'art contemporain. Sculpture néoclassique .

Le baiser (1882) d'Auguste Rodin

Artiste Auguste Rodin (1840 - 1917)
Date d'achèvement 1882
Moyen Marbre
Localisation Musée Rodin, Paris, France

Le sculpteur Auguste Rodin, bien connu pour son œuvre Le penseur, a créé un certain nombre de statues sexuelles au cours de sa carrière. Sa sculpture Le baiser qui traite des thèmes de la sensualité et de l'érotisme, est peut-être la plus connue. Le baiser sculptée dans le marbre à la fin du XIXe siècle, représente une scène de l'Enfer de Dante et le récit de deux amants condamnés pour leur désir et leur immoralité. La décision de Rodin de laisser un espace entre les lèvres des amants, comme s'ils étaient arrêtés dans leur acte, renforce l'intensité sexuelle de l'œuvre. Rodin a saisi l'instant où les amants se sont embrassés, juste avant que le mari de Francesca ne s'aperçoive qu'il s'agissait d'un acte sexuel.les attrape et les assassine tous les deux.

Le baiser (1882) d'Auguste Rodin ; Caeciliusinhorto, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

De nombreux critiques se sont indignés lors de la première exposition de cette œuvre en raison de sa sensualité. Néanmoins, le grand public l'a adorée et d'autres copies, y compris plusieurs répliques en bronze, ont été commandées par la suite. Elle a été présentée à la Columbian Exposition de 1893 à Chicago, mais en raison de sa nature controversée, elle a été placée dans une zone interne que seules les personnes qui l'avaient demandée pouvaient voir.Elle aurait été inspirée en partie par son modèle, sa muse et son aide, Camille Claudel, qui devint par la suite une sculptrice renommée. Si vous souhaitez voir la célèbre statue de vos propres yeux, elle est actuellement exposée au musée Rodin à Paris, en France.

Idole éternelle (1889) d'Auguste Rodin

Artiste Auguste Rodin (1840 - 1917)
Date d'achèvement 1889
Moyen Marbre
Localisation Musée Rodin, Paris, France

Lors de la construction de ses sculptures, Rodin mettait l'accent sur la forme naturelle, et cette œuvre en est une superbe représentation. Un couple d'amants nus est représenté dans Idole éternelle. La femme est à genoux, les mains derrière le dos, la droite caressant ses orteils. Elle est un peu plus haute sur le rocher où elle est agenouillée. L'homme est agenouillé devant elle, mais à un niveau plus bas, de sorte que la tête de la femme le domine. Il a la tête blottie entre les seins de la femme, les mains croisées derrière lui. Rodin aimait beaucoup incorporer l'émotion dans ses sculptures, et il poursuitLe visage de l'homme est caché, mais il semble embrasser le corps de la femme, et son visage montre du plaisir. En regardant son amant, la femme a en retour une expression d'amour sur son visage.

Outre l'émotion, les formes des deux sujets sont montrées avec une précision étonnante.

Voir également: Comment dessiner un clown - Créer un dessin de clown loufoque et coloré

Idole éternelle (1889) d'Auguste Rodin ; Daderot, CC0, via Wikimedia Commons

Voir également: Alice Neel - Regard sur la vie et l'œuvre de l'artiste Alice Neel

Rodin s'efforce d'en révéler le plus possible, des cheveux parfaitement coiffés de la femme aux bras et au dos musclés de l'homme. L'œuvre d'art de Rodin se résume à de multiples interprétations de l'image de la femme. Idole éternelle. Les deux sujets semblent entretenir une relation amoureuse d'après leurs expressions. Selon les experts, Camille Claudel a servi de modèle à une autre sculpture nommée Sakuntala L'une des explications est le lien étroit qui unissait Augustin et Camille. Dans la sculpture, l'homme est épris de la femme et semble paralysé par l'admiration. Il semble s'agir d'une fusion de la passion et de l'amour, et de l'abandon au moment présent. Ses mains sont dans une position d'abandon derrière son dos, et ce concept est renforcé par l'élévation de la femme.au-dessus de l'homme.

Sexualité hystérique (2016) d'Anish Kapoor

Artiste Anish Kapoor (1954 - aujourd'hui)
Date d'achèvement 2016
Moyen Fibre de verre et or
Localisation Expositions multiples

Anish Kapoor, sculpteur britannique né à Bombay, évoque le corps humain de manière primordiale, en utilisant des formes courbes, des creux invitants, des matériaux tactiles et des couleurs résonnantes. Son travail a un caractère sensuel et anthropomorphique qui s'étend à une large gamme de matériaux, de tailles et de couleurs, et il a souvent fait référence à la sexualité comme étant vitale pour la vie et la genèse. Parmi ses sculptures érotiques, Sexualité hystérique est l'une des plus ouvertement provocatrices. De loin, elle semble être une forme ovoïde froide et abstraite, divisée en son milieu ; pourtant, elle ressemble indubitablement à la partie la plus intime du corps féminin, la vulve. De tels contrastes abondent dans cette magnifique œuvre d'art en fibre de verre et en or.

Par exemple, son aspect lisse et séduisant attire l'œil tout en étant dur au toucher, à l'opposé de la chair cédante des organes génitaux féminins. Sa surface miroitante accueille le monde extérieur par ses reflets, mais la couture centrale résiste à l'entrée, se séparant juste assez pour offrir une lueur de son abîme intérieur. L'utilisation de l'or n'associe pas seulement le vagin à une valeur essentielle, mais aussi à la vie, à la mort et à la mort.L'œuvre met en évidence sa valeur matérielle en tant que bien de valeur. En conséquence, cette œuvre associe des concepts tels que l'abstraction et la figuration, l'intérieur et l'extérieur, l'intimité et l'exposition. Tandis que Sexualité hystérique peut être considérée comme une étude de la surface et de l'espace, du tangible et de l'éthéré, elle peut aussi être perçue comme une célébration joyeuse de la sexualité féminine, rejoignant ainsi une longue histoire de représentations génitales féminines et de statues de femmes nues dans l'art.

Les sculptures érotiques ont joué un rôle important dans l'évolution de l'art, puisqu'elles font partie des traditions créatives du monde entier depuis des siècles. La forme humaine nue a longtemps été considérée comme un sujet d'expression créative dans de nombreuses civilisations, et les statues sexuelles représentant la forme humaine de manière sensuelle ont longtemps été considérées comme l'une des œuvres les plus puissantes et les plus expressives.Les sculptures érotiques peuvent être trouvées dans une variété de styles créatifs, allant de l'art gréco-romain antique à la Renaissance, et bien au-delà jusqu'à aujourd'hui.

Questions fréquemment posées

Quel rôle jouent les sculptures érotiques dans la société ?

À travers les âges, les sculptures érotiques ont souvent été construites comme des expressions du désir, des hommages à la forme humaine ou aux divinités de l'amour et de la fertilité. Les sculptures érotiques, outre leur attrait esthétique, ont également joué un rôle dans la critique culturelle et sociale, puisqu'elles ont souvent été utilisées pour examiner les questions de genre, de sexualité et de relations de pouvoir.ont toujours été un élément essentiel du débat créatif et continuent d'être une composante importante et influente du monde de l'art aujourd'hui.

Quelle était la fonction des statues de femmes nues dans l'Antiquité ?

Les statues de femmes nues étaient largement utilisées pour orner les résidences des riches et des puissants, car en posséder une était considéré comme une démonstration de richesse et d'autorité dans de nombreuses civilisations. Les sculptures de femmes nues étaient souvent réalisées en l'honneur des dieux de la fertilité dans les cultures anciennes. Dans d'autres cas, elles étaient réalisées pour être louées en tant qu'œuvres d'art pour leur valeur esthétique et leur beauté. Afin de respecter les droits de l'homme et les droits de l'homme, les statues de femmes nues ont été conçues pour être utilisées comme des œuvres d'art dans les cultures anciennes.Cependant, toutes les sculptures érotiques n'impliquent pas des statues de femmes nues, et il existe de nombreux exemples d'art représentant simplement des hommes engagés dans des activités sexuelles entre eux.

John Williams

John Williams est un artiste, écrivain et professeur d'art chevronné. Il a obtenu son baccalauréat en beaux-arts du Pratt Institute de New York et a ensuite poursuivi sa maîtrise en beaux-arts à l'Université de Yale. Pendant plus d'une décennie, il a enseigné l'art à des étudiants de tous âges dans divers contextes éducatifs. Williams a exposé ses œuvres dans des galeries à travers les États-Unis et a reçu plusieurs prix et subventions pour son travail créatif. En plus de ses activités artistiques, Williams écrit également sur des sujets liés à l'art et enseigne des ateliers sur l'histoire et la théorie de l'art. Il est passionné d'encourager les autres à s'exprimer à travers l'art et croit que tout le monde a la capacité de créativité.